lundi 4 octobre 2010

La vie en rose


Récemment j'ai lu le billet d'une maman qui se disait culpabilisée par les "super-mamans" et leurs enfants tout aussi supers que l'on voit sur la blogosphère. Cela m'a donné envie de finir ce billet, mis en attente, sur l'image que peut transmettre un blog comme le mien (et ceux d'autres mamans qui font comme moi).
J'ai de temps en temps des commentaires au sujet de mon blog qui me font réfléchir et auxquels j'aurais envie de répondre pour défendre mon point de vue, et puis je laisse tomber, me disant que cela n'a pas grand intérêt. Quand l'éducation des enfants entre en jeu dans une conversation, je remarque souvent que le maternage proximal, l'écoute active, les pédagogies alternatives... sont ressenties comme des critiques vis à vis d'une voie plus classique. Il est par ailleurs totalement inutile de donner des conseils à des parents, chacun devant sentir intérieurement ce qui est adapté à son enfant.

Un blog c'est un espace d'expression personnelle qu'on choisi d'ouvrir (ou non) à tout lecteur et où on se sent libre de parler ouvertement. Mon blog je le fais pour moi en premier lieu car ça me permet de prendre du recul en écrivant (un blog ça motive bien plus qu'un cahier ligné), et pour mes filles plus tard, car je suis sûre qu'elle adoreront le lire, et enfin pour vous tous qui me suivez régulièrement et me laissez souvent des gentils commentaires encourageants. De plus si cela peut contribuer à la vulgarisation de la pédagogie Montessori alors c'est fantastique !

Mais il est vrai qu'un blog c'est une façade, une image, un cadrage qui ne retransmet que de petites tranches de vie choisies. On ne voit pas l'envers du décor. On ne voit pas que le bébé qui transvase tranquillement des pâtes d'une boite à l'autre envoie tout valser par terre le lendemain, on ne voit pas les crises, les "non", les moments de fatigue, le bazar qui s'accumule, le manque d'idées et d'envie, les enfants déchainés....
Souvent dans mes billets j'essaie de raconter ce qui se passe en dehors de l'instant précis que je montre en photo. Je dis mes doutes, les moments de flottement et comment on s'en sort. Mais n'étant pas du genre à broyer du noir, je préfère ne pas m'appesantir sur ces moments difficiles qui ne sont souvent que passagers et vite oubliés.

J'ai choisi d'illustrer ce billet par cette photo de mes filles qui se font un grand câlin, qui laisse penser que Liv et Émy s'adorent et que tout va bien. Et pourtant qu'est ce c'est qu'elles sont compliquées en ce moment les relations entre ces deux sœurs... Liv éprouve des sentiments ambivalents à l'égard d'Émy. Elle voudrait qu'elle ne soit pas sortie de mon ventre, elle se sent souvent agressée par Émy qui touche à tout et qui occupe beaucoup trop mon attention. Elle a souvent envers elle des gestes violents qui expriment sa colère d'avoir cette petite sœur. Pourtant je vois qu'elle l'aime. Quand Émy se réveille de la sieste, Liv court pour aller la chercher et lui fait des bisous. Quand elle parle de la famille, elle n'oublie jamais d'inclure Émy. Quand elle s'est mise à marcher elle était toute contente. Mais elle a besoin de moments d'exclusivité avec moi ou son papa et elle besoin de savoir que pendant ces moments, elle ne sera pas dérangée par sa sœur.

13 commentaires:

laloutre a dit…

Effectivement, le blog est aussi une vitrine composée de moments choisis. Mais, en tant que lectrice, j'apprécie ces beaux enfants pleins d evie et ces posts enthousiastes et/ou réfléchis.
Effectivement, votre blog aide à la diffusion des méthodes Montessori et à leur promotion. J'y ai découvert également madebyjoel qui est une extraordinaire source d'idées et de créations.

La lecture de votre blog permet de prendre du recul par rappport à nos propres méthodes d'éducation, à les interroger et à les transformer. Encore une fois, merci de partager avec nous vos moments choisis, qu'ils soient de bonheur ou de doutes.

ludmilouchka a dit…

Toute à fait d'accord avec tes propos. beaucoup de mamans qui tiennent un blog se retrouve confrontées à ce genre de "souci". Pourtant si l'on lit bien ce qu'elles écrivent, il est possible de voir que tout n'est pas rose. Alors, serait-ce dû au poids des images dont nous sommes tant victimes (et dire que nos enfants y sont plus exposés que nous!)? J'ai connu cette phase de culpabilisation rencontrée par cette maman et lui ai écrit à ce sujet. Ce qui m'a aidée c'est de relire et relire les blogs qui me servent de références pour voir qu'effectivement il y a des difficultés mais à quoi bon mettre les photos de ce moments!? D'autant plus si tu écris pour toi et les filles avant tout. En tout cas merci pour ce que tu fais passer car moi cela m'aide! Donc accessoirement : merci!

Je crois que je voulais parler d'autre chose mais j'ai oublié (ah le grossesse!!).

Bonne continuation et bravo pour l'avancée de vos projets! J'aimerais être plus proche pour vous rencontrer ne serait-ce qu'à la conférence du 8!

Sincèrement

Ludmilouchka

Marie a dit…

Je crois que tout le monde qui a un blog comme le tien rencontre ce problème.
Moi aussi je cherche parfois je juste milieu entre montrer les bons cotés de l'enfant et de dire parfois que le même enfant peut faire des crises de rage, être violent, ne pas avoir envie de travailler etc...
Mais pourquoi devrait-on étaler les "problèmes" tout le temps? Est-ce que c'est constructif? Nous même, nous n'aimons pas qu'on parle de nos difficultés de nos mauvais cotés. Alors pourquoi devrait-on parler de celles de nos enfants?
Personnellement, je ne crois pas à l'enfant parfait, même si la plupart du temps un enfant peut paraitre sage... d'ailleurs ça serait malsain si un enfant ne saurait pas extérioriser ses "frustrations"... c'est justement cela qui va l'aider à avancer... mais il faut le canaliser bien-sûr...
Et puis, c'est bien ça le mystère des enfants: on les aime pour leurs qualités... je crois qu'il arrive à tous les parents que parfois ils voudraient partir, claquer la porte tellement les enfants sont insupportables par moment... et puis, quelques minutes plus tard, il peut arriver que ce même enfant vous entoure de ses petits bras pour vous dire "maman je t'aime"... et vous fondez... C'est bien ces petits moments qui font que les êtres humains veulent des enfants... donc c'est bien les moments de bonheur, où tout va bien qu'il faut relever... et non le contraire.
Enfin je vous partage mon humble avis, je ne juge personne en disant cela.

Anonyme a dit…

Merci par ce billet, c'est vrai que quand on lit les blogs on voit que tout va bien, et bien que enfaite c'est pareil chez tout le monde, la phase d'arffimation, de l'égoîsme etc... Ce n'est pas parce que l'on fait cette pédagogie et de maternage proximale que l'on passe a travers ces périodes si difficile a gérer. Mais on a peut eter aps envie non plus d'illustrer le blog aevc des choses négative, moi je préfère noter les choses postives pour me remémorer les bon moment et relir quand Elliot va trop loin, aussi pour me remotiver, ou aussi bien lire comme ton blog qui me motive, qui me guide qui me rassure aussi dans mes choix.

Alors une chose un GRAND MERCI!!!
et bonne continuation, j'aurais tant aimer venir demain soir mais j'ai personne pour me garder Elliot donc bonne conférence pour demain.

Anonyme a dit…

mercccccciiiiii !!!! merci pour ce post qui je l avoue me rassure grandement... quand on lit les blogs, on peut eprouver parfois un peu de jalousie et surtout bcp de decouragement.. alors oui on se doute que tout n est pas rose non plus chez son voisin mais c est tellement bon que vous l'ecriviez que l on puisse le lire ca rassure grandement.
Merci aussi pour votre jolie blog plein d idees, de douceur, de tendresse, vous m avez fait decouvrir et adherer a la pedagogie montessori. MERCI

Laure a dit…

:-) Ce blog est décidément plein de surprises! Et des bonnes! Je trouve ton article très intéressant. Je pense que nous sommes toutes conscientes (même moi!) que le blog est une vitrine mais quand on est en période de manque de confiance, on se décourage vite face à ces magnifiques scènes que l'on voit chez lez autres.
Pour moi, la culpabilisation est l'aspect le plus difficile de la maternité, plus dur que le manque de sommeil et que les premiers jours d'allaitement. Mais je suis sûre que ça s'arrange au 2ème et etc.

Eve a dit…

Merci à toutes pour vos interventions. En écrivant ce billet, je ne pensais pas déclencher autant de réactions !
Vous avez bien raison, ce sont en effet tous ces petits moment de bonheur qui nous comblent, que l’on a envie de garder et aussi de partager. Et même s’ils sont choisis, ils sont réels. J’ai envie que mon blog soit vrai, soit nous, qu’il nous ressemble. Mais forcément, il faut choisir les photos. Par souci esthétique (je suis graphiste) je les préfère belles, douces, lumineuses et pleine de vie et j’espère que cela nous représente bien malgré tout. (Pourtant... il y a des jours où elles devraient être un peu floues et plutôt sombres... ;-))
Je comprends tout à fait que l’on puisse à un moment ou un autre éprouver des sentiments tels que la jalousie, le découragement ou la culpabilité, mais il ne faut pas s’arrêter là-dessus, car ça n’est pas constructif. Regarder chez le voisin pour s’inspirer, se renouveler, rebondir et aller de l’avant, oui ! pas pour se dire que l’on fait moins bien, qu’on n’y arrive pas, qu’on n’est pas à la hauteur. Dans ce cas là c’est inutile et il vaut mieux éteindre son ordinateur et aller jouer avec ses enfants !
Tu ne devrais pas culpabiliser Laure, bien sûr tu le sais. C’est normal de vouloir toujours faire ce qui est le mieux pour ses enfants. Mais le mieux pour toi, ne sera peut-être pas le mieux pour une autre et inversément. J’espère que tu vas réussir à dépasser ce sentiment de culpabilité qui semble difficile pour toi. Lâche un peu prise, laisse-toi aller et guider par ton enfant.

oksatha a dit…

un grand merci pour ce billet

je suis d'accord avec beaucoup de choses dites plus haut donc je ne ferai pas de repetition
mais j'aimerai y ajouter que montrer les "mauvais moments" peut etre tres constructif surtout si le blogueur y parle de ses solutions , de ses craintes , de sa prise de recul ... ca rend justement son blog moins "vitrine" et le rend plus abordable

pour ma part j'adore vous lire (toi et d'autres blogs du meme registre) mais parfois de tout ce positif il en ressort du negatif : "mais pourquoi je n'y arrive pas moi ? ca semble si rose chez les autres , comment fait elle ?"

si tu savais ce que ca me soulage de savoir que Liv manifeste de l'agressivité envers Emy (pas que ca me fasse plaisir , hein ! ) car au travers de ton blog je perçois ta fille comme un ange , calme , raisonnable , doux , etc , etc , alors que chez moi c'est le modele inverse (bon j'abuse un peu !)

bref c'etait juste pour dire que l'envers du decors n'est pas forcement si noir , mais je comprends ton envie de ne pas te plaindre au travers de tes billets et ne pas donner une image negative de tes enfants , mais moi je pense que ça les rends encore plus réels

j'espere que mon message ne sera pas mal perçu , ce n'est pas le but

ma_aile a dit…

Merci pour cet article qui fait du bien. On devine forcément l'envers du décor, mais c'est vrai qu'il faut voir tous les blogs qu'on aime lire comme de magnifiques vitrines qui donnent envie plutôt que comme source de découragement... En source d'encouragement pour moi en tout cas, votre magnifique projet, qui me donne des envies, qui me permet de réaliser que c'est possible, qui me donnerait envie de vous rejoindre sur Angers, qui me fait me dire que lorsqu'on rencontre les "bonnes" personnes, les bonnes énergies, on arrive à déplacer des montagnes! Félicitations à vous les filles, plein d'encouragements, et merci pour cette énergie qui nous arrive un peu grâce aux blogs!

Eve a dit…

Oksatha, je suis contente si mon billet d’apporte du soulagement ;-)
Je comprends ce que tu veux dire et ton message n’est pas du tout mal perçu, rassure-toi.

Les enfants sont des enfants et non des adultes en miniatures, alors je crois que les crises passagères, les turbulences, les cris...etc, sont tout à fait normaux et cela fait partie de leur construction. Le chemin ne peut pas être sans embûches, tout lisse et en ligne droite.
Si j’écris très peu sur ces aspects, ce n’est pas dans l’idée de ne pas me plaindre, mais plutôt je crois dans l’idée de voir le positif en mes enfants. Et puis le soir, après une journée passée avec mes filles, quand je me mets à écrire, ce qui me vient à l’esprit n’est jamais la crise que Liv a fait parce que sa chaussette était mal mise, et qui a pris des proportions démesurées, mais plutôt le bon moment que nous avons passées toutes les deux à faire des gâteaux !

Tu dis que mon blog donne une image de Liv comme étant un ange, calme et raisonnable. C’est tout à fait ce qu’elle a été jusqu’à la naissance de sa soeur, qui a eu sur elle l’effet d’un ouragan. Ça j’en ai parlé au moment de la naissance. Depuis il y a eu des hauts et des bas, c’est fluctuant.
Samedi au restaurant, tout d’un coup Liv nous dit “J’adore ma petite soeur” et ça venait du fond du coeur ! Et puis hier, elle lui tenait la main pour marcher et elle a dit “ J’aime bien me promener avec Émy”. Comme quoi ça va, ça vient. Il ne faut pas se focaliser sur les points noirs. Maintenant que Émy marche, elle la voit peut-être un peu moins comme un bébé qui ne sait rien faire.
Bref, je penserai de temps à autre à reparler des difficultés que je rencontre, si cela peut aider.

Merci Ma-aile pour tes encouragements ! En effet, quand on rencontre les bonnes personnes il peut se créer une synergie pour faire avancer un projet d’ampleur tel que le nôtre. On verra où cela nous mène... à destination je l’espère !

pénélope a dit…

Coucou Eve!
C'est marrant les commentaires!
Faudrait que je fasse le blog des Pierrafeu qui se tirent les cheveux en poussant des cris stridents, jouent à la barbie en regardant Mickey (voire pire), se roulent dans la boue avec délectation, parlent n'importe comment en mélangeant les langues et en inventant des mots, mettent des chaussures dépareillées ( et à l'envers), pensent que les sirènes existent et qu'elles habitent du côté de chez le Père Noël, sautent sur le canapé avec de la musique de sauvages à fond! Un blog où les parents se fâchent "rouge" parfois et les enfants aussi...ou les parents disent même parfois des gros mots...pas les enfants ( c'est eux qui le disent...)
Un blog sans aucune activité organisée,des rires et des pleurs en continu...bref, de quoi déculpabiliser la pire des mamans!

Sauf que dans les familles comme ça c'est dur très très dur de faire un blog!

Bisous à vous tous montéssoriens...ou pas!

Pénélope

Eve a dit…

Merci Pénélope pour ton intervention déculpabilisante ! Je suis sûre que ton blog (si jamais tu arrivais à le faire) aurait un grand de succès !!
Bientôt Amande sera assez grande pour faire le sien avec un peu d'aide. Et pas besoin d'organisation, il suffit d'écrire quand on a envie (...et qu'on a le temps aussi...)

bisous :-))
eve

Axelle a dit…

c'est marrant cet arricle...
moi qui,dans un moment où je broyais du noir, me suis rendue compte qu'effectivement la blogo ne reflète souvent que le bon côté de la vie...
Et ce passage sur le relations fraternelles, je les connais trop bien...
Merci

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...