jeudi 11 mars 2010

Je veux !





Liv depuis quelques temps et surtout depuis la naissance de sa sœur, fait souvent des crises, pleure facilement et a tendance à réagir un peu fort quand ça ne va pas comme elle veut, quand on ne fait pas exactement comme elle veut...etc. J'avais mis ce comportement en rapport avec l'arrivée de sa sœur. Mais aujourd'hui je relativise un peu, et je pense qu'il ne faut pas systématiquement chercher la jalousie là où il n'y en a peut être pas.
Liv est dans un âge charnière, où elle approche de ses 3 ans. Elle a besoin de s'affirmer en tant qu'être qui peut prendre ses propres décisions, faire des choix et surtout affirmer sa volonté. À 3 ans l’enfant étend sa conscience de soi à sa vie mentale. Il commence à réaliser que ses pensées sont différentes de celles des autres et il est complètement conscient que les autres sont différents de lui. Par exemple que quelque chose peut l'attrister, mais ne pas attrister une autre personne et vice et versa. Cette affirmation de soi accompagne une affirmation de la volonté. Liv veut le plus possible agir seule et s'agace lorsqu'elle n'y arrive pas. Elle veut nous montrer sa propre volonté. C'est très important pour elle.
Parmi les aires majeures de l’auto-construction de l’enfant (coordination des mouvements, indépendance, langage et volonté), c’est la volonté qui est la moins supportée et comprise dans notre société actuelle. Pourtant il est nécessaire de laisser un petit enfant faire des expériences et développer sa volonté. Nous ne voulons pas qu'il devienne un adulte complaisant qui ne sait pas pendre sa vie en main ! Laisser Liv dire "Je veux" (sans lui demander de remplacer cela par "Je voudrais" pour être polie) c'est la laisser exprimer avec force ses désirs et ses besoins, et les reconnaître comme tels. Cela ne veut pas dire qu'il faut dire oui tout le temps. Développer sa volonté c'est aussi se confronter aux limites.

Montessori considère le développement de la volonté comme le résultat d’un développement mental graduel lent. Les enfants doivent développer leur volonté par des efforts délibérés depuis la naissance. C’est un long processus qui requiert une aide très spécifique de la part des parents et de part l’environnement également. L’enfant qui n’a pas cette aide restera dirigé par ses impulsions et ses caprices du moment.

4 commentaires:

Carine a dit…

Chez nous, Lily, deux ans et 3 mois, est en grande periode d'affirmation de soi! Elle dit "non" plus souvent qu'a son tour et affirme haut et fort ses envies! Et y'a pas de petit frere ou petite soeur!

SaRaH a dit…

tu vas rassurer plus d'un parent!
Elle est trop mignonne avec ses petites tresses à faire comme sa petite soeur.

Nathalie et Alexandre a dit…

Beaucoup d'adultes ont du mal à "dire non" et à penser librement. C'est vrai que dès l'enfance les "non!", les "je veux" sont parfois chassés par beaucoup de parents; accepter le "non" en général est un beau cadeau...

thaoser (cousine d'aline) a dit…

en effet, cette période est tres particulière.
on l'appelle aussi la "petite adolescence"...
toutefois il est difficile d'accepter le non et le "je veux" au sein de sa maison alors que dehors (école, collectivité,lieux publics) cela est très mal perçu.
Difficile pour nos petits de trouver leur chemin.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...