mercredi 22 mai 2013

Observer encore


Il est 20h00, les filles vont monter dans leurs chambres... Émy se lance avec grande concentration dans une activité !

La question "Quand dois-je intervenir, à quel moment ?" revient souvent de la part des parents de petits enfants et de bébés. C'est vrai que c'est délicat et c'est l'observation qui petit à petit nous apprend à savoir lâcher prise et faire confiance. Ne pas faire est souvent mieux que trop faire. Trop commenter, trop dire, trop diriger, trop de bravos, trop d'interventions dans l'activité menée par l'enfant vont le sortir de sa concentration. Observer son activité nous permet de comprendre ce qu'il est en train de construire mentalement, de comprendre l'expérience qu'il fait par la manipulation, l'observation et la réflexion. Même un bébé peut se concentrer et observer, tester, réfléchir et recommencer pour observer encore et tester encore...

Alors quand intervenir ? Le moins possible, le moins souvent, seulement lorsque l'enfant nous demande de l'aide, nous cherche du regard, ou bien sûr s'il se met en danger ou met en danger autrui. Autrement, avant d'intervenir observons. Observons le tout petit qui jette son jeu et voyons s'il va le ramasser pour recommencer, observons l'enfant qui renverse le bol de haricots qu'il transvasait et voyons s'il se concentre pour les ramasser un par un faisant travailler ses petits doigts, observons celui qui écrase ses haricots et écoute le bruit que cela fait, observons le bébé qui tape son hochet au sol pour produire un son...
Parce que l'observation nous empêche d'agir de manière impulsive, elle peut permettre à une activité d'exister, de se prolonger, de sortir du chaos initial pour s'organiser progressivement.

J'ai beaucoup observé Émy quand elle était plus petite, partie à quatre pattes à la découverte du monde, puis debout avide de copier les activités des adultes. Mais maintenant qu'elle est plus grande, qu'elle se débrouille seule pour beaucoup de choses, j'oublie d'observer. Pourtant je pense que c'est nécessaire à chaque âge. Pour savoir quelle aide lui donner, quand, comment. Pour savoir quelle activité lui proposer si elle tourne en rond. Pour rester connecté surtout. Pour être avec elle dans un "ici et maintenant".
Je sens que j'ai besoin d'observer mes filles plus que de leur proposer des apprentissages et les laisser suivre leurs guides intérieurs.

5 commentaires:

cerina a dit…

Un très joli billet

Avolzoque a dit…

Bonsoir Eve, merci pour ce beau texte, et pour ce rappel de l'importance de l'observation. L'observation est pour moi un vrai remède à beaucoup de choses que je fais mal. Quand j'observe mon fils, je me calme et d'un coup je prends du recul et souvent il y a une certaine harmonie qui s'installe entre nous. Il me demande souvent que j'aille jouer avec lui, mais en réalité je n'ai besoin de rien faire juste être là, c'est lui qui fait tout. Il veut tout simplement sentir ma présence. Pourtant je peux avoir aussi bcp de difficulté avec l'observation et c'est lié à mon impatience et l'idée que j'ai de l'activité qu'il est en train de faire et qui déroute. Aujourd'hui, quand je lui ai préparé un peu de sel pour verser d'une tasse à l'autre ( activité qu'il a lui même demandé), ce qu'il a fait lui c'est de mettre ses petits doigts dedans et sentir la texture...alors je l'ai laissé et je me suis contenté de l'observer, il caressait le sel, il le versait d'un petit bol à un grand bol, mais finalement il a voulu cacher les petits haricots dedans...et alors ma questions c'est: Il faut intervenir quand l'activité se transforme complètement de ce qui a été présenté? Il n'a pas du tout fait ce à quoi j'avais prévu le plateau, je ne sais pas s'il a vraiment été absorbé par ce qu'il faisait, mais en tout cas il avait un grand plaisir à le faire. Faut-il l'enfant laisser libre choix de la direction que l'activité prend ( au risque qu'il finira par jouer avec...) où il faut insister à ce qu'il respecte "la procédure"? Merci Jana

Maryam Mimi a dit…

Très joli billet :-) Je m'efforce aussi d'intervenir le moins possible, de laisser s'exprimer leur guide intérieur comme tu le dis si bien. Et en les laissant suivre leur chemin, je trouve moi même le mien, nos enfants nous guident. Quel merveilleux apprentissage à leurs côtés !

R.Eve a dit…

Merci de rappeler cela, c'est tellement important d'apprendre à ne pas "réagir" à tout tout de suite!

Marion a dit…

Voilà qui résonne beaucoup en moi... J'ai besoin encore et toujours d'apprendre à observer, à me faire discrète tout en étant présente... Pour moi c'est un long cheminement personnel... Belle journée! ;p

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...