jeudi 17 avril 2014

Un virage...

Oui, nous prenons un virage et pas des moindres pour moi... Nous avons décidé d'inscrire nos filles à l'école Steiner l'année prochaine, et les années suivantes si tout va bien... (assez de changer d'école !).
Voilà où nous en sommes aujourd'hui dans notre tentative de trouver un équilibre entre nos pensées et nos actes. C'est très étrange pour moi de dire non à l'école Montessori à deux pas de notre appartement. Mais, outre le prix exorbitant, cette école ne correspond pas à ce que nous souhaitons pour nos filles et pour notre vie en général. Ce ne sont pas les idées de Maria Montessori que je remets en question, évidement, mais le manque de contact avec la nature, de vie en plein air, de liberté...
Nous avons réfléchi, tourné autour de la question financière, pesé le pour et le contre des différents choix qui s'offraient à nous...
Il en ressort que Montessori est trop cher pour nous (c'est un comble pour cette pédagogie fabuleuse qui devrait être offerte à tous les enfants), et que cette école est trop loin du mode de vie auquel nous aspirons aujourd'hui. Elle se trouve en pleine ville, sans jardin, avec la classe tous les jours, y compris le mercredi matin...
L'école Steiner, quant à elle, se trouve un peu en dehors de la ville, dans un grand espace vert arboré, avec la classe le matin seulement, nous offrant plus de temps à partager les après-midi.

Cette année, même si les filles rentrent manger le midi, j'ai le sentiment de courir sans cesse après le temps. Elles me réclament plus de moments ensemble pour partager des activités. Ce serait-ce que dessiner avec elles ! Mais le matin on se presse pour ne pas être en retard, à midi, il faut faire le repas, manger, ranger, et s'il fait beau, nous sortons au parc pour s'aérer et se dépenser avant de retourner en classe. Le soir, à nouveau, le timing est assez minuté car il ne faut pas se coucher trop tard, sinon le matin c'est dur ! Je n'aime pas du tout ce rythme imposé par l'école et le peu de temps libre qu'il nous laisse.
À la naissance de Liv, nous avons décidé (après avoir essayé de trouver une nounou... !) que je m'occuperai d'elle. Je n'ai pas travaillé pendant plusieurs années pour être avec les filles. Maintenant qu'elles ont un peu grandi, j'ai plus de temps à consacrer à mon activité, mais j'ai encore envie et besoin d'avoir des moments à partager avec elles. Il faut en profiter, elles seront bientôt grandes !

En arrivant à Lyon, nous avons choisi un appartement proche de l'école Montessori, pensant y inscrire les filles l'année suivante quand il y aurait de la place. Mais nous avions oublié les limites de la ville pour des petits enfants. Ne pas pouvoir entrer et sortir de chez soi librement, jouer et travailler dehors, jardiner, avoir des animaux... ça leur manque énormément (et à moi aussi !).
Ce besoin d'harmoniser notre mode de vie et nos idées s'est vite fait ressentir : consommer moins et de manière plus responsable, mieux connaître le monde qui nous entoure, être plus proche de la nature et partager tout cela avec nos filles.

En tout cas ce qui est sûr est que nous voulons sortir de cet enseignement standardisé. J'en ai assez de me battre intérieurement contre les normes de ce système, espérant quand même réussir à offrir à mes filles une vision plus large et plus profonde du monde.
Nous avons envie que nos filles acquièrent une meilleure conscience de l'environnement, de la nécessité de prendre soin de la Terre, de l'air, de l'eau qui servent à la vie. Nos enfants grandissent dans un monde où nous ne sommes même plus sûrs de l'air que nous respirons. Ce n'est pas la compétition, la course au pouvoir et à l'argent que nous voulons qu'elles apprennent. Elles ont un pouvoir, oui, celui de changer ce monde plus tard.
C'est bien dommage que l'école Montessori ne soit pas plus engagée dans cette voie et n'en fasse pas une priorité. Pourtant les idées de Maria Montessori, concernant la nature sont claires.* L'enfant a besoin de ce contact avec la nature pour grandir harmonieusement et se sentir appartenir au monde. On ne peut pas développer chez l'enfant uniquement le savoir et la connaissance.
Connecter l'enfant au monde c'est aussi le connecter à son futur, qu'il comprenne que demain est inextricablement lié à aujourd'hui. Cela lui donne une certaine conscience du monde et un respect de la planète.
Nous pouvons apprendre aux enfants d'où viennent nos ressources, de quoi sont faites les choses que nous achetons. Ils seront les adultes de demain, capables de faire des meilleurs choix pour leur planète.

Voilà où nous allons maintenant... chercher une maison, proche de la nature, ralentir le rythme, ou du moins sortir de celui qui nous est imposé, consommer moins, créer, partager, respirer et se sentir plus libres !
C'est certainement mon enfance et mon éducation qui me rattrapent... j'ai grandi comme une petite enfant sauvage, courant pieds nus et ébouriffée derrière les animaux ! Je ne suis allée à l'école qu'à 6 ans, et en septembre c'était dur de me mettre des chaussures au pieds ! De mon enfance, je n'ai pas beaucoup de souvenirs précis, mais plutôt un "halo" de souvenirs tous imbriqués formant une nébuleuse joyeuse et lumineuse. Je me souviens d'une enfance sans contraintes, sans aucun stress, avec beaucoup de joie, de liberté, de naturel et de simplicité.






Les filles aiment créer, imaginer, agir... il leur manque du temps pour cela, prises toute la journée dans ce rythme imposé par l'école qui leur dit quoi faire, quand et pendant combien de temps.


Liv a décidé de se coudre une cape.


Émy réalise le soleil des couleurs avec la 3ème boite de couleurs.



*Extraits du livre : La pédagogie scientifique tome 1, p.52 "La nature dans l'éducation".

... Il faut assurer aux enfants les moyens physiques dont le corps a besoin et leur offrir la possibilité de vivre au maximum au grand air : c'est un axiome pour une éducation qui se soucie de la valeur de la personnalité de l'enfant.

À notre époque [1926] et dans notre société civilisée, les enfants vivent très éloignés de la nature, et rares sont pour eux les possibilités d'entrer en rapport intime avec elle et d'y puiser des expériences directes. Pendant longtemps, l'influence de la nature sur l'éducation de l'enfant n'a été considérée que comme un facteur moral. Ce que l'on recherchait, c'était le développement de sentiments suscités par les fleurs, les plantes, les animaux, les paysages, les vents, la lumière...
Plus tard on a essayé de lier l'activité de l'enfant à la nature en l'initiant à la culture de "petits champs éducatifs". Pourtant, la conception de "vivre" dans la nature, et pas seulement la connaître, est l'acquisition la plus récente de l'éducation. Le plus important, c'est de libérer les liens qui l'isolent dans la vie artificielle des villes.

... Lâchez les enfants; qu'ils courent dehors quand il pleut, qu'ils enlèvent leurs souliers quand ils trouvent un peu d'eau et, quand l'herbe des prés est humide de rosée, laissez leurs pieds nus la fouler; qu'ils se reposent paisiblement quand un arbre les invite à dormir à leur ombre; ils crient et rient quand le soleil les éveille le matin, comme il éveille toute créature vivante. Mais nous nous demandons anxieux, comment faire dormir l'enfant après l'aurore, et comment lui enseigner à ne pas enlever ses souliers et à ne pas courir dans les prés. C'est quand il est diminué par nous, irrité dans sa prison, qu'il tue les insectes, les petits animaux inoffensifs, et cela semble "naturel". Nous ne nous apercevons pas que cette petite âme est déjà devenue étrangère à la nature. Tout ce que nous souhaitons pour lui, c'est qu'il s'adapte à la prison sans que cela l'ennuie.


38 commentaires:

Cerina a dit…

un beau billet Ève.
J'espère que vous trouverez rapidement une maison qui vous conviennent.
Je te comprends pour l'appartement ici on a connu l'appartement maintenant maison avec un jardin ça n'a rien a voir. Votre maison d'Angers doit vous manquez.

Emilie a dit…

Merci pour ce bel article! Comme j'aimerais trouver cet équilibre... Nous avons tous du mal à changer notre vision, c'est difficile de sortir du cadre... Un grand merci pour cette bel énergie. Je vous souhaite de trouver ce bonheur très vite dans une maison loin de la ville Et quelle chance d'avoir une école Steiner à proximité... Bonne continuation!

Eugénie a dit…

Ton article me parle beaucoup.
Le jardin, la nature, les découvertes etc... Et aussi un besoin de ralentir, de savourer.

Bonne chance pour trouver un endroit à vous.

Jessica a dit…

Je trouve cet article très apaisant, et très apaisé aussi.
Les écoles Montessori en ville me semblaient également manquer de cohérence avec les pensées de Mme Montessori, mais il semble qu'elles soient les plus nombreuses.

Pensez-vous rester près de Lyon, ou bien allez-vous chercher vraiment plus loin si besoin ?

sophie a dit…

Ralentir ses journée de fou qui la rende agressive et nous aussi..arreter de dire "No" parcequ"on a pas le temps..plus envie!Je rêve d'une vie simple pour elle, pour moi,je me sens à contre courant de ce monde qu'on nous impose..il me tade de lire la suite de ton aventure et bravo pour avoir le courage de dire"NOn!"

Amayesmum a dit…

Magnifique billet comme d'habitude, j'ai du très vite abandonner l'idée d'envoyer mon fils dans une école montessori, c'est définitivement hors de nos moyens. C'est super d'avoir réussi à trouver votre équilibre, je vous souhaite le meilleur pour votre nouvelle vie.
Ici la nature nous manque aussi petits parisiens que nous sommes!!!!! Lol
On part en Normandie chez mes parents des que possible pour se ressourcer.
Bonne continuation.
Amayesmum.

Melissa a dit…

Trés beau texte qui fait echo chez moi. Cette coherence dans nos valeurs profondes et la vie de tous les jours; Ici c'est plus simple , nous vivons a la campagne et sommes dans la nature quasi toute la journée et comme toi je trouve que cela apporte tant dans la comprehension du monde et de son devenir... Point d'ecole montessori dans les environs, nous nous orienterons vers l'ief.j'en profite pour te partager ce trés beau texte de Victor Hugo qui est venu recemment conforter mes reflexions et engagements ;) Le texte etant un peu long, je te joins le lien ou je l'ai trouvé http://samuserensemble.canalblog.com/archives/2014/04/05/29594626.html?fb_action_ids=781493741862123&fb_action_types=og.likes&fb_source=other_multiline&action_object_map={%22781493741862123%22%3A635554509857646}&action_type_map={%22781493741862123%22%3A%22og.likes%22}&action_ref_map=[]

Isavoyage a dit…

Oui, un beau billet et une belle décision. Quel cadeau fait à ses enfants que de vivre soi-même en accord avec ses idées, son instinct, ses projets !
Je m'interroge moi aussi, pas encore sur la question des rythmes, mais sur la place de la nature dans nos vies. Comme elle me manque ! Je regarde mon enfant qui grandit et je pense sans cesse à l'enfance qu'il aurait si nous vivions dans la nature. C'est une dimension tellement importante de la vie, tellement essentielle pour moi.
J'apprécie toujours de te lire ici en tout cas, cela me donne à penser et m'inspire.

StéphanieB a dit…

Bonjour Ève,

Je trouve ton article, très beau... Faire des choix en conscience s'est aussi sortir du connu et là c'est un bel exemple.

En tout cas lorsque j'avais mon salon à la Croix Rousse, j'avais 2 clientes dont les enfants étaient à l'école Steiner... On a beaucoup échanger sur cette école qui m'a vraiment donner envie de voir l'éducation autrement.. Et les enfants rayonnaient, étaient ouvert et nourris par de magnifiques projets créatifs.
J'adorerais discuter avec eux.

Je vous souhaite de retrouver ce qui correspond à vos valeurs.


Pseudosoo a dit…

Quel beau blog, quel beau billet, je me retrouve dans votre design vos photos vos textes et ca me fait beaucoup de joie de vous lire. Et beau billet sur la nature. Ici nous n en manquons pas au milieu de notre campagne mais il vous faut aussi realiser qu etre : a la ville" vous offre des avantages enormes : le choix, choix de la maternite, choix de l'ecole,... Ici on aimerait accompagner nos enfants differement, on essaie, mais comme vous c est dur car nos vies sont inexorablement inscrite dans le rythme de l'education nationale basique et commune...
En tout cas, bravo a vous, j adore et bonne continuation.

Petite question : pensez vous qu on puisse se mettre n importe quand a montessori a ce point, je m explique. Mon fils de 4 ans a deja des jeux pas basiques "en plastique qui font du bruit" et il est passionné de jeux de societe tout comme moi mais lorsque j ai tenté certaines activites type montessori comme le plateau avec les bouteilles d'eau il n a accroché qu une fois environ, j ai l impression que ces activités sonr trop isolées dans son quotidien...

Déborah Defaux a dit…

Bonjour Eve,

comme je vous comprends!
Je vis à Paris et malheureusement les écoles Montessori sont beaucoup trop chères pour notre budget et les écoles Steiner bien trop loin!
J'espère que vos filles apprécieront leur nouvelle école. Liv devrait bien s'y retrouver, l'art y est tellement présent!
Bonne continuation,
Déborah

Marie a dit…

Comme c'est beau ce que tu décris! Cela correspond tout à fait aussi à mon ressenti. C'est une telle chance pour les enfants de pouvoir vivre dans la liberté... mais dans le système actuel c'est très rare.
Je vous souhaite vraiment de trouver un endroit pour pouvoir vivre cette "vie sauvage" dont vous rêvez...
Ici nous la vivons autant que nous pouvons et le bonheur est immense de voir les enfants dans un certain état "sauvage", comme tu l'as décrit...

Bon courage et merci pour le partage!

Anonyme a dit…

C'est marrant j'ai l'impression de me voir il y a un an quand je me suis questionnée où j'allais scolarisée Tess. Une ecole montessori a caen venait de s' ouvrir mais le cout aurait engendré un beaucoup de sacrifice et cela juste pour la matetnelle ensuite il aurait fallut la mettre dans une autre ecole. A 2 pas de chez nous nous avions une ecole freinet avec une instit formée au méthode faber maslich. Je peux aller la chercher a midi et la garder avec moi.
J'aime la philosophie montessori et j'ai comme l'impression qu'elle prend une tournure commerciale. L'AMI semble vouloir le monopole en sortant le meme format le concept que les boite qui sont créé chez Nathan cela me gène car ce n'est pas fait dans l'optique de faire découvrir la methode mais l'impression que cela me laisse c'est de vouloir faire de la concurrence et de l'argent. Enfin bref il est important de faire ses choix en son ame et conscience . L'important c'est de trouver son équilibre.
Adeline maman de tess

Avolzoque a dit…

Bonjour Eve, dans mon pays on voit se développer bcp de "forest kidergartens" est ce que tu connais le concept? ça existe en France aussi? voici le lien: http://en.wikipedia.org/wiki/Forest_kindergarten

je me pose les même questions pour mon fils ( il aura 3 ans dans deux mois), il y a aussi les écoles montessori dans la forêt ( mélanges montessori et forest preschools), ça te plairait :).
bonne chance dans votre recherche de maison Jana

So' a dit…

En effet, quel changement Eve ! Et que ça me parle ce que tu écris ! Ta description du quotidien avec l'école est tellement vrai. L'impression d'être toujours dans la course ... Je souhaite que cette nouvelle école puisse apporter le meilleur à tes filles !

Anonyme a dit…

Bonjour,

Billet tres realiste sur la vie de dingue que nos enfants subissent, on court tout le tps en reportant tout a demain ou aux prochaines vacances ..

Vous avez bien raison de repenser tout le fonctionnement de votre famille !

gwenola a dit…

Un merveilleux témoignage.Merci. Je suis actuellement en plein dans cette réflexion pr mon aîné surtout. Faire des.choix qui sont adéquation avec ce que je ressens, avec ma manière de vivre, qui respecte les besoins des enfants et qui leur permettent de vivre des expériences enrichissantes. Parfois ce n'est pas facile mais on se sent tellement mieux une fois que la.décision est prise.

Agnès CADON-HARFOUCH a dit…

Bonjour Eve,

Effectivement nous sommes nombreuses a constater la meme chose. Le cout des ecoles Montessori me semble paradoxal quand on sait que c'est aupres des enfants les plus pauvres qu'elle s'est engagee !
A Beyrouth, la seule possibilite pour les petits est un daycare en plein centre ville pour "Happy few" tellement c'est hors de prix, en plus c'est seulement anglophone alors que nous sommes une famille francophone et arabophone donc j'ai renonce a certaines idees. Nous avons choisi une garderie a 5 minutes de la maison, ce qui permet de traverser le quartier a pieds, de ne pas etre presses et de dire bonjour aux passants et aux chats de gouttiere ! Notre fils s'y sent bien, il y va heureux. A la maison on privilegie des activites moins "scolaires" plus sensorielles et pratiques. Bon courage pour ces nouveaux changements.

P.S. Merci de vos publications qui ont le merite d'etre disponibles ici a des prix qui restent abordables

Elisabeth L.R a dit…

Merci pour ce beau billet qui trouve aussi un écho en moi.
Le sentiment de toujours courir après le temps, de presser les enfants, de ne pas être toujours en accord avec mes convictions, et l'école...l'école et ses standards si loin des enfants...
J'aimerai pouvoir amorcer ce virage ici aussi,
en tout cas, je souhaite que ce virage soit le début d'un nouveau chemin plus heureux et épanouissant pour vous quatre

Anonyme a dit…

Je trouve en revanche un peu contradictoire lorsque l'on connait bien les deux pédagogies de passer de l'une à l'autre !!! C'est sur bien des points l'exact opposé de Montessori !

Iris a dit…

Bonjour,

Tant qu'à déménager, pourquoi ne pas changer de région ?
Il y a de belles possibilités dans le Sud, avec la nature qui 'chante'.
Il y a également une super école Montessori à Angers, et la région est plutôt accueillante.

Bonnes recherches, bon courage pour vos démarches, sûr que vous trouverez votre équilibre !

Cordialement

Eve a dit…

Oui cela peut être contradictoire, ou ne pas l'être, ça dépend comment c'est fait...
Évidement, je ne parle pas d'une éducatrice Montessori, dans une classe Montessori, dans une école Montessori qui se mettrait à faire du Steiner !
Dans notre cas, nous ne passons pas de Montessori à Steiner, je ne vais pas me mettre à pratiquer Steiner avec mes filles, pas plus que je ne le fais avec Montessori. C'est un état d'esprit que j'insuffle à la maison, et heureusement l'état d'esprit de ces deux pédagogies n'est pas opposé, c'est la mise en pratique qui l'est.
Je prépare un billet sur ce sujet ;-)

Quant à moi, je suis même contente d'avoir cette ouverture à autre chs

Eve a dit…

oups, il manquait le dernier mot est tronqué... "chose."

Iris, vous devez être nouvelle lectrice, bienvenue !
Nous venons d'Angers, où j'ai participé à la création de l'école Montessori d'Angers (je ne sais pas si vous parlez de celle-ci). Nous avons déscolarisé nos filles en mars dernier suite à des divergences de vues...
Nous avons choisi Lyon car nous y avons de la famille, à Angers nous nous sentions un peu loin... ma famille est en Suisse et en Corse et celle de mon mari à Lyon en grande partie. Nous sommes donc plus proche de tout le monde. Mais, oui, nous cheminons, et qui sait, nous allons peut-être nous retrouver ailleurs, en pleine nature !!

Tiphanya a dit…

Je te comprends, à tel point que pour l'instant nous n'avons pas l'intention de scolariser notre fille (elle pourrait entrer en maternelle en septembre).
Mais découvrir que les écoles Steiner proposent l'école en matinée uniquement me donne envie de me renseigner un peu plus, il pourrait y avoir là l'équilibre que nous cherchons, même si l'importance de la "religion" chez Steiner me dérange un peu. Réflexion à creuser pour moi.

Et pour vous tous, je vous souhaite le meilleur dans ce nouveau départ.

Anonyme a dit…

Je comprends ce que vous voulez dire, je parlais des fondements de chacune des pédagogies et des approches: par ex, la lecture, en Montessori, l'enfant peut y accéder tôt, en Steiner, c'est seulement lorsqu'il perd ses premières dents de lait.
Je suis votre blog depuis quelques années déjà et je m'y suis beaucoup retrouvée sur certains questionnements / "désillusions": nous avons à l'inverse quitté Lyon pour la campagne (à 100km) pour scolariser notre fille en Montessori et vivre plus dans la nature. Elle y a passé 1 an et demi et l'équipe ayant changé, ce qui était mis en place ne nous convenait plus du tout voire même nous semblait dangereux et néfaste. Nous avons donc retiré notre fille, ce fut un choix difficile car cela remettait en question beaucoup de choses. Je précise que nous sommes tous les deux enseignants... dans le public ! Ce qui est encore plus délicat. Finalement, nous avons appris un peu tardivement que l'école publique du même village que celle où était l'école Montessori mettait en place des choses vraiment chouettes et étaient très orientés Freinet, école moderne. Cela tombait bien, lorsque nous étions sur Lyon, mon mari avait eu l'occasion d'enseigner dans une école qui mettait en place cela et nous étions très intéressés. Nous sommes ravis de ce que vivent désormais nos enfants et ne regrettons pas notre choix. Je persiste à penser qu'en maternelle ,Montessori, bien géré et pensé, est formidable, mais pour le primaire, Freinet est vraiment super aussi.
Et aucun regret quant à avoir quitté une "grosse" ville, mes enfants vivent en liberté, en montagne, entourés de forêts et de champs, nous avons rencontré beaucoup de personnes intéressantes et avons un rythme de vie réellement agréable.

Pooky a dit…

Bonjour Eve,

cela fait longtemps que je n'ai pas mis de commentaire mais je continue à suivre ton blog avec assiduité. Je voulais t'écrire aujourd'hui pour t'encourager dans ton choix et c'est merveilleux de changer de vie pour les enfants et pour ses convictions.
Quant à moi, pour donner un peu de mes nouvelles, je vis maintenant en Thailande, je ne sais plus si je l'ai dit. Nous avons choisi de nous expatrier dans une endroit où il fait bon de vivre, Chiang Mai. Ma petite Emy est scolarisée dans une merveilleuse école Montessori avec un grand jardin. Elle est pieds nus toute la journée et ils font des sorties au waterfall, au night safari ... Nous avons choisi de vivre dans cette ville à cause de l'école. Ensuite nous avons choisi une maison avec jardin non loin de l'école. Comme toi, nous avons tout fait en fonction de notre fille et de son école.
Bonne continuation et j'espère que Liv et Emy seront contentes d'aller dans cette nouvelle école et que vous trouverez la maison de vos rêves.

Anonyme a dit…

Bonjour Eve,

Je vous lis depuis quelques temps maintenant, je comprends parfaitement votre sentiment et je vous souhaite de trouver votre petit coin de paradis. J'ai été scolarisée à l'âge de 5 ans dans une petite école de 27 élèves allant de la maternelle au CM2 et j'en ai gardé de merveilleux souvenirs. Quand je voit de plus en plus d'enfants stressés dès la maternelle quant il s'agit d'aller à l'école, cela m'attriste et j'espère éviter cela à ma fille.

Iris a dit…

J'ai été visiter l'école Montessori d'Angers ; les éducatrices sont assez pointues et très pro, peut-être trop rigoureuses et exigentes parfois.. ?

il y a d'autres écoles Montessori de bonne réputation : "L’école de la Vie" près d'Annecy (cadre magnifique !), et "Les Pouces Verts" du côté de Grasse. En Hollande, il y a l'embarras du choix (si le changement d'air vous tente...).

La pédagogie Steiner au contact de la nature, est aussi très valable aussi, même si l'approche n'est effectivement pas du tout semblable. La couture, l'observation et la créativité y sont très fortes. Un bon compromis sans doute pour vous, en attendant mieux. Bon cheminement !

Marion a dit…

La grande question du rythme, bien trop lourd de l'école qu'elle soit traditionnelle ou Montessori d'ailleurs... Voila ce qui me pousse vraiment vers la voie de la non scolarisation... Mais je n'en suis qu'au début Mihla n'ayant que trois ans, je me demande déjà comment je trouverai le bon compromis lorsqu'elle sera en demande plus forte de groupe, d'être avec ses paires... Bref ta réflexion est riche et c'est vrai que si je suis adepte de la pédagogie Montessori j'ai quand même de la réticence avec le rythme fou imposé même par ses écoles là... Le matin seulement tu nous raconteras mais ça à l'air d'être un compromis à creuser! ;p
Bises!

Claire a dit…

évidemment tout ça me parle aussi...dans mon dernier commentaire je parlais d'une école qui ouvrait ses portes près de chez moi avec un tarif exorbitant, le même tarif pour tous, peu importe le nombre enfants inscrits, peu importe les revenus des parents et la fille qui ouvre cette école a l'air d'avoir revêtu un costume de business woman...Oui la pédagogie Montessori est merveilleuse mais le commerce qui s'est crée autour est déplacé et si loin de l'esprit de Maria Montessori. J'apprécie la pédagogie Steiner pour son côté proche de la nature, son imaginaire, ses personnages liés à la forêt, tout un univers qui devrait plaire à l'esprit artiste de Liv et Emy. Plein de jolies choses à vivre et à découvrir !

Anonyme a dit…

Bonjour Eve,
Ayant survolé les commentaires, je crois que personne n'a mentionné l'aspect "anthroposophique" des ecoles Steiner.
T'y es tu plongé? As tu rencontré des parents d'élèves...?
Je pense qu'il faut que tu discernes le fait que la liberté que tu cherches pour tes filles n'en sera peut etre pas une?
Je ne veux pas etre intrusive car ce sujet est personnel.

Bien à toi, bon courage.

Catherine a dit…

Comme je comprends vos sentiments au sujet de la nature et du manque quand on est enfermés en ville, même avec un jardin !

Nous passons aussi de longs moments à réfléchir à ce qui pourrait convenir au mieux pour nos enfants, mais ça en vaut la peine.

Dans notre région, éclosion de projets Montessori avec un collège en Sologne intergénérationnel et travaux à la ferme dans un domaine immense au milieu de la nature ...

Le coût est un réel pb. en dehors du fait que l'on puisse ou pas se le permettre, le tri au niveau de la population a forcément des incidences ; nous avons vécu cela avec une école privée qui représentait la seule alternative à un enseignement irrespectueux du rythme de notre aîné dyslexique : la camaraderie n'y est pas de mise et les valeurs catholiques bien piteusement incarnées.

Avez-vous des échos du collège d'Angers ?

Merci et vous avez raison d'écouter vos ressentis et de tout faire pour être cohérents et en harmonie, bon vent !

Lor a dit…

Comme ce billet fait écho en moi ! Vous avez raison de faire ce choix, si je pouvais je ferai la même chose. Actuellement en lisière de Paris, je suis déjà un peu désabusée du ressenti de l'école par ma fille aînée (en grande section de maternelle), même si je sais que nous sommes déjà très privilégiés avec une maternelle qui bénéficie de nombreux avantages (bâtiments neuf, bus à disposition via la mairie, plusieurs sorties scolaires par mois dans les plus beaux parcs et les plus belles galeries de Paris et de la région) dans une école en ZEP "cool" qui pratique la mixité à fond sans violence ni problème particulier. Mais ma fille s'ennuie beaucoup, elle lit déjà un peu, me dit qu'elle n'apprend presque rien à l'école et se trouve constamment en demandes d'activités avec moi que je n'ai pas le temps de faire avec elle, ce qui me rend très triste (sans parler du manque de nature). Un instant j'ai envisagé de tout plaquer pour partir aussi à Lyon -nous y avons des amis et nos attaches professionnelles à Paris sont "souples". Nous nous rattrapons l'été en Corse et en Savoie chez les grands-parents, mais je souffre du manque de nature pour mes filles ! Bref je vous lis avec grand plaisir, cela me fait réfléchir à d'autres solutions, en tout cas à consacrer plus de temps à mes filles à la prochaine rentrée et avant si je peux m'organiser différemment.
Merci pour cette ouverture !

Anonyme a dit…

Lorsque je disais trouver assez contradictoire, c'est effectivement la mise en application de l'anthroposophie qui est, on ne peut pas dire le contraire, très contradictoire avec une approche Montessori. Vous dites ne pas faire de Montessori à la maison, pourtant, ce blog est pourtant entièrement tourné vers la mise en pratique de la pédagogie Montessori chez vous: que ce soit dans les activités, le matériel, etc que vous proposez à vos filles et, dès leurs naissances !
Et effectivement, je rejoins la remarque précédente, il me semble, pour connaître un peu le fonctionnement de ces écoles, que la liberté que vous recherchez pour vos filles risque de se heurter à ces principes mis en place en Steiner et qui sont très particuliers (l'anthroposophie laisse tout de même sacrément perplexe !!!).

Béné a dit…

Je partage également ton point de vue, que souvent les écoles Montessori manquent de propositions tournées vers la nature. D’ailleurs je suis actuellement en formation pour être éducatrice Montessori 3-6 ans et les activités du « soin du milieu extérieur » dans mon album de Vie pratique font 2 pages alors que celles du « soin du milieu intérieur » en font une centaine ???

Sinon un peu par hasard, j’ai récemment rencontré une école qui a un projet pédagogique alliant l’approche Montessori à celui de « Forest school » ou « Ecole dehors ». L’école dehors est vraiment un concept à découvrir, le numéro 100 du magazine Symbioses en parle très bien (pdf gratuit : http://www.symbioses.be/consulter/100/).

Par ailleurs à propos des écoles Steiner, il est vrai que ces écoles sont beaucoup plus centrées sur la nature. Je picore souvent quelques idées de cette pédagogie pour chez moi : la table des saisons, la décoration de peg dolls … Cependant les écoles Steiner véhiculent également des concepts anthroposophiques via les disciplines tels que l’Eurythmie, les contes, le dessin … Je trouve que c’est un point majeur qui différencie les écoles Montessori, des écoles Steiner et qui va bien au-delà de la proximité avec la nature. A ce sujet, je recommande de lire le blog de Grégoire Perra (point de vue sans doute à nuancer mais sans aucun doute à considérer) : http://gregoireperra.wordpress.com/2013/05/08/la-pedagogie-steiner-waldorf-et-les-pedagogies-alternatives/

callista a dit…

Bonjour Eve,

Quelle surprise en lisant ce billet aujourd'hui. Je n'ai pas pris le temps de venir par ici depuis plusieurs jours (je coupe un peu avec Internet en ce moment histoire de me rattacher à la "vraie" vie). J'ai plein de choses à partager avec toi et je crois que toi aussi. Je t'ai envoyé un mail il y a déjà de nombreuses semaines (mois ?) et je n'ai pas eu de réponse. J'espère que tu trouveras un moment pour le faire car même si nous ne sommes plus proches physiquement je pense que notre mode de vie et les valeurs que nous souhaitons transmettre à nos enfants sont similaires. J'espère avoir de tes nouvelles bientôt.

Biz à vous 4.

Helen a dit…

The first picture is amazing. So feminine and gentle and beautiful. Like a piece of art by itself :)
P.S. For some reason Google Translate doesn´t translate your blog to me.. So I continue enjoying these lovely pictures :)

Elise Goulmy a dit…

Génial ce virage, je ne savis pas qu'il y avait une école steiner et montessori à Lyon. Je voudrais tellement retourner y vivre !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...