mardi 15 juillet 2014

Réflexions de vacances

Que ça fait du bien d'être en vacances ! Que ça fait du bien de ne plus avoir d'horaires imposés ! Mais quand je pense au choix que nous avons fait pour la rentrée, j'ai parfois un sentiment un peu étrange; entre nostalgie et incertitude. Un peu de vertige devant le vide. Mais je ne vais pas me laisser prendre par ce méli-mélo de sentiments, vivons le moment présent et profitons de la liberté des vacances !
C'est que l'école, une fois qu'on y a mis un pied, nous procure un sentiment de besoin. Elle "confisque" aux parents et aux enfants leur éducation et se rend ainsi utile et nécessaire. Et c'est assez difficile de la quitter, même en étant sûr de soi comme nous le sommes. C'est étonnant, cette sensation de manque qu'elle crée. L'année scolaire, clôturée par la fête de l'école, le spectacle des enfants, les adieux aux maîtresses m'a un peu chamboulée. Faisons-nous le bon choix ? Allons-nous vraiment quitter cette micro-société dans laquelle les filles semblent s'être bien intégrées ?
Heureusement, ce n'est que furtif et très vite la certitude que nous agissons comme nous devons agir revient. Heureusement, j'ai quelques certitudes (même si je ne sais pas vraiment comment je vais m'y prendre concrètement) qui sont des points d'appui importants dans notre choix.
Ce dont je suis sûre c'est que je veux sortir de la relation dominant/dominé imposée par l'éducation. Il est tout à fait possible d'apprendre quelque chose de quelqu'un qui possède un savoir que nous n'avons pas, sans pour autant être dans le schéma enseignant/enseigné avec l'enseignant qui dirige, décide et teste l'autre. Je souhaite qu'apprendre trouve sa place naturellement dans notre foyer.

Et en attendant la suite, voilà à quoi ressemblent nos vacances : les cousines, la nature, la rivière, la plage...





 














11 commentaires:

Anonyme a dit…

Magnifiques photos ! Est-ce que tu fais des albums ?

Comment est-ce que la famille perçoit votre choix de scolarisation à la maison ?

Liv et Émy ont-elles des activités en dehors de la maison ?
Ma fille a 3 ans et demi et devrait faire sa rentrée en septembre mais "à côté", elle souhaite faire du poney, du karaté, de la danse, de la musique et ses 2h d'ateliers montessori hebdomadaires (dans une association)... donc je me demande comment caser l'école ?

Au plaisir de te lire.

Eve

Marina a dit…

Je me retrouve bien dans ce vertige devant la non-scolarisation... et pourtant, nous n'avons même pas mis un seul petit pied dans l'école, le garçon de la maison n'ayant jamais été scolarisé. Mais l'école a su se rendre indispensable, incontournable, et aveuglante... difficile de voir une autre voie, de s'y engager, et de faire comprendre que la suivre amène au moins autant aux enfants. Belle route à vous !

Isavoyage a dit…

Encore des mots qui me font réfléchir. Merci.

Elisabeth L.R a dit…

Ce vertige, je le ressens aussi à chaque fois que je parle de déscolariser mes enfants...
Une belle liberté émane de vos photos,
encore belles vacances

C A R O P I a dit…

Belles vacances à vous!
Vous avez du courage de gérer la scolarité... personnellement je m'en sentirai incapable et je laisse ça à celles et ceux qui ont fait des études pour ça... même si effectivement l'école n'apporte pas que du positif...

Graine de Crapule a dit…

voilà des questions que je me pose depuis que j'ai commencé à travailler auprès des enfants. Les enfants n'auraient donc rien à apprendre aux adultes? non, selon l'éducation nationale. l'enseignant sait, l'élève doit être docile, écouter et surtout doit se taire. Je me retrouve un petit peu dans la même situation que toi, une seule école publique dans le secteur, qui est suivie par la pmi suite à des plaintes de parents, une école privée à 15 km, mais qui me dit que l'intégrité physique et morale de mon fils sera respectée et l'école montessori la plus proche est à 1 h... Mon fils à 14 mois, ce qui me laisse encore un peu de temps afin de réfléchir et de me préparer. Ma famille me suit pour l'ief, elle m'encourage même. Car tout le monde ici est conscient que si je le mets à l'école, tout mon travail sur l'empathie, la générosité, le sens de l'effort... seront réduis à néant. Je ne sais pas si je serais compétente pour "enseigner" les maths et la biologie mais j'avoue que je me contrefiche un peu que Robin ne finisse pas médecin, notaire ou avocat. J'aimerais juste offrir au monde un individu bien dans sa peau, respectueux de son environnement, chaleureux, indépendant, généreux et empathique. Reste à savoir si nous pourrons continuer de vivre décemment avec un salaire en moins...
Au plaisir de te lire
sandrine

Anonyme a dit…

Bonjour Eve,

c'est tout naturel cette peur de faire -ou pas- le bon choix pour ses enfants.J'ai connu cela aussi! avec quelques années de recul, je peux t'assurer que pas un jour ne passe sans que je me dise que nous avons fait le bon choix en quittant l'école et la domination du corps enseignant.cela demande beaucoup de travail et de rigueur mais c'est tellement épanouissant et enrichissant...profite bien de l'enfance de tes filles, c'est un cadeau ... je t'embrasse et t'apporterai mon aide si besoin . Séverine
surtout si tu veux discuter pédagogie contacte moi! Benoît sait comment me joindre.

Anonyme a dit…

Bonjour Eve, peux-tu me dire comment tu fais ces belles couronnes de plantes à tes filles? Il me semble que tu avais publié un article sur le sujet, mais je ne le retrouve pas.
Merci!
Céline

agathe a dit…

Graine de crapule: je suis professeur des écoles et j'apprends tous les jours de mes élèves!! Je suis même admirative de tout le savoir qu'ils détiennent sur les sujets qui les intéressent et leurs connaissances et leurs compétences sont les bienvenues dans de nombreux domaines! La pedagogie que nous mettons en place aujourd'hui dans nos classes met l'enfant, actif, au Coeur des apprentissages! Le tableau que vous décrivez me semble d'un autre temps! Et concernant l'école à côté de chez vous, l'équipe enseignante a le temps de changer et ce sera alors une école entièrement nouvelle qui s'offrira à vous! Bonne continuation!

Marie a dit…

C'est une décision courageuse en effet et je comprends cette sensation de vertige.
L'école donne des repères dans le temps, les vacances scolaires, les fêtes (Noël, Pâques, etc). Elle apporte aussi un autre cercle social à l'enfant, en dehors de sa maison et de sa famille...et aux parents dans une certaine mesure.
Mais les activités des enfants m'ont démontré qu'on pouvait avoir d'autres cercles, même si plus furtifs (moins de temps passé, moins de possibilités de rencontres aussi).
Rien n'est définitif de toutes façons :)
Pour avoir vécu aux Etats-Unis quelques temps, je me tournerai volontiers vers leurs ressources de "homeschooling". L'école est souvent tellement chère en primaire que beaucoup de parents ne scolarisent pas leurs enfants. Pinterest est une mine pour découvrir ces ressources.
Je vous suis et je vous soutiens !
A bientôt,
Marie

Marie a dit…

Pour faire suite à mon post d'hier, voilà un exemple de ressources intéressantes sur pinterest :
http://www.pinterest.com/jinetaw/school/
Marie

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...